© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon

Bienvenue sur papaléontologie, vous pourrez découvrir mes collections personnelles (trilobites du massif armoricain et gastéropodes fossiles et actuels). Dans la rubrique boutique vous trouverez également plusieurs fossiles à vendre, certains, idéaux pour commencer une collection et d'autres, plus rares et intéressants pour des spécialistes. 

"Né le 15 juillet 1950, Patrick Catto est le fils d'un vétérinaire installé à Andouillé (Mayenne). Il doit sa passion, débutée en 1962,à un "curé" du lycée L'Immaculée Conception de Laval. Ses premiers fossiles furent, entre autres, des pygidiums de trilobites de l'Ordovicien que l'on rapporte aujourd'hui à l'Asaphidae Nobiliasaphus nobilis (Barrande 1846) ; âgé de 12 ans, Patrick pensait alors avoir trouvé des papillons en raison d'une vague ressemblance (!) avec les lépidoptères. Pour chercher des fossiles, Patrick prospecte les environs d'Andouillé à vélo, ainsi que les calcaires du Dévonien inférieur (Formation de Saint-Cénéré du Lochkovien Supérieur-Praguien Inférieur) de la Roussière (Saint_Germain-le-Fouilloux), où une ancienne carrière à ciel ouvert avait servi à alimenter des fours à chaux. 

Plus tard, il fait la rencontre de Serge Coulange (de deux ans son aîné). Au milieu des années 1960, ce dernier redécouvre le gisement de La Touche d'Andouillé où Daniel Oehlert [1849-1920] a mis au jour des trilobites à la fin du 19ème siècle et au début du suivant.

Avec son frère, Jean-Pierre, Patrick et Serge prospectent régulièrement ce site. Patrick se souvient que trouver des trilobites "acceptables" (plus ou moins complets) n'était pas si facile ; il fallait de la patience pour en sortir 1 ou 2 par jour (et non pas 20 !). Ici ils font de belles découvertes de Marrolithus, de Selenopeltis, d'Asaphes"... mais pas de taxons nouveaux. 

En 1970 Patrick effectue son premier voyage au Maroc qui deviendra sa seconde "patrie". Il effectue la longue route en "2 CV", direction Erfoud et le Sud-Est du pays pour un séjour d'un mois. A cette époque, tous les trilos s'appelaient des "phacos" ; en fait, il n'y avait que des "calymènes" de l'Ordovicien d'Alnif et quelques autres petits trilobites. Avec Bernard Hogrel, son compagnon de voyage, Patrick visite l'Issimour et sa "montagne aux Phacops" devenue, depuis, incontournable pour les trilobites du Dévonien. Ils y trouvent principalement des "bêtes" du Praguien(Dévonien inférieur) : Crotalocephalus, Odontochile, "astéropyges"... dont le premier céphalon de Psychopyge.

En 1974, lors d'un autre voyage, Patrick rapporte un autre Psychopyge (trouvé dans le Tafilalet) qui est ultérieurement décrit par Pierre Morzadec de l'Université de Rennes 1; à l'époque, il est attribué à P.elegans Termier & Termier 1950 mais, depuis, il est considéré comme P.termierorum Morzadec 2001.

Depuis longtemps, Patrick a été un fournisseur désintéressé de trilobites pour les universitaires spécialistes de ces arthropodes, comme Jean-Louis Henry et Pierre Morzadec de l'université de Rennes 1, ce qui a permis, parfois, la description de nouveaux taxons... de Bretagne et du Maroc ; en reconnaissance, Morzadec, en 2001, lui dédie une nouvelle espèce d'Ateropyginae, Mrakibina cattoi, de la Formation d'El Otfal (Eifélien, Dévonien Moyen) de Mrakib, Maroc). Plusieurs holotypes de trilobites donnés à Morzadec par Patrick sont aujourd'hui déposés dans les collections du Muséum d'Histoire Naturelle de Nantes. 

Arpenteur infatigable du Paléozoïque breton, Patrick Catto a aussi visité d'autres contrées pour trouver des trilobites comme le Portugal, le Pays de Galle, la Bohême. Quant au Maroc, ce pays reste une destination régulière car, depuis plus de quarante ans, il se rend 2 à 3 fois par an dans le Tafilalet où il est connu comme l'Ancien (le "chibani" pour les marocains, comme nous avons pu le constater lors d'un voyage entrepris avec patrick sur les hauts-lieux de la paléontologie marocaine). 

Au cours des ses nombreuses campagnes de fouilles, Patrick a collecté quantité d'échantillons dont certains font aujourd'hui la joie de très nombreux collectionneurs car Patrick est devenu, depuis plusieurs années, un négociant réputé en fossiles..."

Par Patrice Lebrun, Philippe Courville, Damien Gendry... et Co dans la revue française de paléontologie FOSSILES hors-série VII de 2016 "Trilobites de l'Ordovicien de Bretagne (et faune associée)".